lundi 10 juillet 2017

Le monde de Narnia tome 2, Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique

Auteur: C.S. Lewis
Éditeur: Gallimard Jeunesse
Collection: Folio Junior
Pages: 2001
Parution: 196
EAN: 9782070619016
/!\ SPOILER TOME 1 /!\

Pendant la seconde guerre mondiale, les raids aériens se succèdent sur Londres. Peter, Edmund, Susan et Lucy ont trouvé refuge chez un vieux professeur quelque peu excentrique. Au cours d'une partie de cache-cache, Lucy pénètre dans une armoire. Elle se dissimule parmi les vêtements qui, insensiblement, deviennent les arbres d'une forêt enneigée. C'est ainsi qu'elle découvre l'extraordinaire pays de Narnia, où règne une sorcière aux pouvoirs maléfiques...

 Mon avis:
"Mais si le professeur a raison, ce n'est que le début des aventures à Narnia
 Je me suis enfin plongée dans la suite de cette série qui est à couper le souffle. Ce deuxième tome est un coup de cœur tout comme le premier, je l'ai dévoré en une après midi. C'est un monde impressionnant, qui fait rêver. J'ai maintenant hâte de pouvoir dévorer les tomes suivants.

Dans ce tome, on redécouvre le monde de Narnia sous un autre aspect, contrairement au premier tome c'est un monde froid où la peur y règne. C'est l'hiver depuis longtemps sans Noël.
Ce que j'apprécie dans ces romans c'est que l'on ne tourne pas autour du pot pendant longtemps, dès le premier chapitre le monde fantastique se met en place, on est au courant de ce qu'il se passe et de ce que les personnages auront à affronter. Une bataille est en marche contre la sorcière blanche qui se prend pour la reine.
La magie est très présente, ce monde est magique, on est transporté dans un monde parallèle féérique qui nous donne envie d'y aller.

Les personnages sont réalistes et on tous un trait de caractère qui leur est spécifié avec un nom: Peter le Magnifique, Susan le Douce, Edmund le Juste et Lucie la Vaillante. Ce sont des personnages riches en couleurs avec un cœur immense. J'ai eu l'impression d'être détachée de ces personnages comme s'ils n'étaient pas vraiment le sujet principal.

L'écriture est toujours aussi belle et fluide, il rend un univers tellement magique que ça en devient presque religieux, c'est quelque chose de sacré.






lundi 3 juillet 2017

Un sac de billes

Auteur: Joseph Joffo
Éditeur: Le livre de poche
Collection: Histoires de vies
Pages: 443
Parution: 2004
EAN: 9782013218696

Paris, 1941. Joseph a dix ans. Dans le pays occupé par les Allemands, Joseph et Maurice, son frère, tentent de gagner la zone libre. Un magnifique roman, qui est aussi une belle leçon de courage.






Mon avis:

"Je l'aime bien, il est bon d'avoir la Terre dans sa poche, les montagnes, les mers, tout ça bien enfoui. Je suis un géant et j'ai sur moi toutes les planètes.
Dans ce récit qui relate l'occupation Allemande, on suit l'histoire d'un garçon à peine âgé de dix ans devant fuir l'horreur de la guerre.
C'est un roman dur et violent émotionnellement, mais l'histoire est vu à travers les yeux d'un enfant, ce qui change tout de suite beaucoup de choses. Il doit se débrouiller, avec son grand frère, pour pouvoir accéder à la France Libre. Ils doivent surmonter de nombreuses péripéties, sans savoir à qui pouvoir faire confiance, en apprenant à mentir. C'est une histoire bouleversante, une péripétie des plus dangereuse qui nous tient en haleine durant les moments de danger. C'est une histoire qui devient une quête d'humanité pour pouvoir survivre. Il y a des moments très difficiles à vivre, qui ne manque pas de cruauté et qui nous font prendre pleinement conscience de ce qui se passait dans la vie quotidienne.

C'est une histoire qu'il faut lire pour essayer de comprendre un peu mieux ce qu'on put vivre les personnes, car on apprend des choses que l'on n'a pas vu en cours d'histoire.
Mais il m'a manqué quelque chose pour apprécier la lecture, le rythme dans lequel on est peut être assez long par moment, il y a des longueurs. L'écriture ne me paraissait pas fluide, elle était lourde. L'auteur arrive toutefois à nous faire passer les émotions des personnages à la perfection entre l'inquiétude, la tristesse et la peur. Il nous fait passer un message d'espoir.

samedi 1 juillet 2017

Beautiful tome 4, Beautiful Secret

Auteure: Christina Lauren
Éditeur: Hugo Roman
Collection: New Romance
Pages: 376
Parution: 2015
EAN: 9782755617269

Lorsque Niall, le frère de Max (héros de Beautiful Stranger, le bad boy anglais de la finance et séducteur notoire à Wall Street) vit pour la première fois une passion dévorante. Il traverse New-York de long en large pour concrétiser sa course à l'amour et à la luxure à travers Big Apple ! Il peut compter dans sa démarche sur l'aide de son frère et de ses amis.




 Mon avis:

"Un jour, j'écrirai un roman pour recenser toutes les choses mystérieuses qui m'attirent chez lui.
J'ai l'impression que plus on avance dans les tomes de la saga, plus ils me plaisent. Cette fois dans ce tome les rôles sont inversés c'est l'homme qui sort de quelque chose de compliqué et la femme qui a plus d'expérience. Même si le scénario de la fin reste identique à chaque histoire, le principal était que ce n'était pas une histoire dont tout commence par le sexe.
En plus on change de décor, on se retrouve à Londres avec des passages à Manhattan, ce qui nous permet de nous concentrer sur le couple et pas la bande d'amis qui m'insupporte.

Les personnages sont tous deux attachants avec leurs défauts et leurs qualités, mais le point négatif c'est que dans toute la saga, TOUS les personnages sont magnifiquement beau avec un corps de rêve et en plus ils sont richissime, ce qui est insupportable. Et dans le couple l'homme est toujours beaucoup plus âgé que la femme. Ce sont des personnages bien clichés, qui manquent d'originalité comme la saga.
Mais cette série augmente dans mon plaisir de lire ces histoires car l'histoire amoureuse du -commencement au milieu- varie des autres tomes.

Ce sont des romances faites pour cette saison d'été (malgré le temps pluvieux) qui se lisent rapidement, sans difficultés à part quelques yeux levés au ciel.
J'ai vu qu'il y a des entres-tomes où l'on peut retrouver un couple, mais les tomes principaux me suffisent amplement, je ne compte pas lire les tomes 'hors séries'.

mercredi 28 juin 2017

A comme Association tome 4, Le subtil parfum du soufre

Auteur: Pierre Bottero
Éditeur: Gallimard Jeunesse / Rageot 
Collection: Folio Junior / -
Pages: 180
Parution: 2012
EAN: 9782070634675
/!\ SPOILER TOME 1, 2 & 3 /!\

Lors d’une mission particulièrement éprouvante, Ombe sauve la vie d’un loup-garou. Elle ne l’aurait peut-être pas secouru si elle avait su qu’elle en tomberait amoureuse… Car son corps a beau être incassable, son cœur, lui, ne l’est pas.






Mon avis:

"Impossible de répondre. Trop de mots dans la même question. Le noir ne m'effraie pas. La solitude n'est pas liée à la nuit. Elle ne fait pas peur. Elle est juste triste.
Ce deuxième tome écrit par Pierre Bottero m'a beaucoup plus plu que le premier et c'est avec tristesse qu'il n'y aura pas de suite sur les aventures d'Ombe que je commençais à apprécier sous l'écriture de cet homme.

J'ai lu ce tome en une après midi et tout ce que je peux dire c'est que l'histoire continue son cours, rapidement, trop rapidement. Il n'y a pas assez de pages, c'est trop court! L'action est rapide, ce qui est bien, mais je trouve que c'est trop bref. On continue dans le train de vie de l'Association avec une intrigue majeure qui s'amplifie de plus en plus même si j'ai l'impression qu'on stagne. J'espère qu'au prochain tome on en sera plus sur ces mystérieux trafics, et cet homme qui manipule pas mal de monde.

Les personnages restent toujours fidèles à eux-mêmes avec une amélioration. Ombe préfère toujours l'acte à la parole mais se restreint et réfléchie avant d'agir bêtement. Jasper n'a pas quitté son humour mais arrive à être sérieux et à trouver les mots justes. On nous présente de nouveaux personnages qui sont attachants ou détestables. On en apprend plus sur la vie qu'a mené Ombe, et sur ses colocataires.

La plume de l'auteur reste fluide, l'action se passe rapidement. Cette fois il n'y a pas de longueurs, tout s'enchaîne à une allure folle. On passe de révélations en révélations.

Aristotle and Dante discover the secrets of the universe

Auteur: Benjamin Alire Saenz
Éditeur: Simon & Schuster
Collection: -
Pages: 359
Parution: 2012
EAN: 9781442408937

 Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.



Mon avis:

"Words were different when they lived inside of you.

Cette lecture en V.O a été vraiment simple, à mon grand étonnement, ce qui a donc été plus facile de plonger tête la première dans cette fabuleuse histoire. C'est un coup de cœur, voire même beaucoup plus que ça, un livre lumière. Ce livre qui est beaucoup plus profond qu'un simple coup de cœur, ce livre qui vous cloue le bec. C'est une histoire qui vous transporte, qui vous coupe le souffle. C'est un livre dans lequel je me suis identifié. 

Les personnages sont attachants, Ari et Dante sortent tous deux du lot des normaux, ils sont bizarres, étranges. Ils sont charmants. Je me suis identifiée dans le personnage d'Ari, en quête de lui même, bouleversé par le silence de ses proches sur la vie de sa famille, énervé sans savoir pourquoi. Un adolescent à la recherche de lui même pour son passage à l'âge adulte. Les deux personnages se complètent, Dante est bavard, il sait -plus ou moins- qui il est, ce qu'il aime. Les deux amis vont de pairs, on ne peut les séparer, c'est un ensemble.

L'histoire est simple, ce qui la rend réelle. L'auteur y parle de sujets importants, sérieux avec une touche d'humour. Les thèmes, sont abordés du point de vue d'Ari qui ne parle pas beaucoup, on est dans ses pensées, dans le doute qu'il ressent. Ce qui nous arrive à tous.
En plus de tout ça la plume de l'auteur est poétique, on se fait transporter avec une plume des plus magiques dans les secrets de l'univers, les secrets qui nous entourent.

J'espère que vous avez pu comprendre. Ce livre est tellement fabuleux que je ne sais comment en parler. En plus on pleure beaucoup dans ce livre, non parce que c'est triste mais parce que c'est beau, c'est tellement beau que ça nous éblouit.


samedi 24 juin 2017

Tibet Mongolie: Grands récits de voyageurs sur les routes interdites

Illustrateur: Emmanuel Michel
Éditeur: Elytis
Collection: -
Pages: 178
Parution: 2011
EAN: 9782356390738

"Chez les nations civilisées, on rencontre partout sur ses pas des villes populeuses, une culture riche et variée, les mille produits des arts et de l'industrie, et les agitations incessantes du commerce. On s'y sent toujours entraîné et emporté comme dans un immense tourbillon. Dans les pays au contraire où la civilisation n'a pu encore se faire jour, ce ne sont que des forêts séculaires, avec leur exubérante et gigantesque végétation; l'âme est comme écrasée, par cette puissante et majestueuse nature. Ainsi parle Evariste Huc, écrivain-voyageur au début du XIXe siècle, à propos du Tibet et de la Mongolie. La fascination des Occidentaux pour ces contrées reculées n'est pas récente. De grands voyageurs, pas toujours humanistes, ont tenté d'y pénétrer alors même que les interdits y étaient nombreux. Avec le regard et les écrits de ces explorateurs, Emmanuel Michel, peintre de l'humain, ethnographe amoureux, met ici en scène cette partie de la terre où les hommes tutoient le ciel. 

Mon avis:  

Ces récits de voyages nous transportent dans les lieux lointains de l'Asie. En plus de nous faire voyager, ils nous apprennent la culture de ces différents pays, différentes régions avec leurs coutumes, leurs idéologies, leurs manières de vivre et en ce qu'ils croient.
Ce livre est riche, il est magnifique, nous suivons différents récits de différentes personnes à des périodes de l'histoire différentes, ce qui nous permet en plus d'apprendre leur culture d'apprendre l'histoire qui se déroule. 
Les illustrations de ce livre sont sublimes, elles sont à couper le souffle et se marient parfaitement avec les récits qui nous sont contés. 

C'est une lecture qui se feuillette, qui se lit progressivement. C'est une lecture riche et haute en couleurs, on en apprend un peu plus sur cette région à chaque page tourné.
Je vous recommande ce livre rien que pour la beauté de cet objet, de ces illustrations et de ces récits. C'est à couper le souffle. Ce sont des voyages qui peuvent donner envie ou non.

vendredi 16 juin 2017

Beautiful tome 3, Beautiful Player

Auteure: Christina Lauren
Éditeur: Hugo Roman
Collection: New Romance
Pages: 391
Parution: 5 juin 2014
EAN: 9782266250870

Lorsque Hanna “Ziggy” Bergstrom emménage à New York City pour son master, Will Sunner croyait que ses responsabilités vis-à-vis de la petite soeur de son meilleur ami se limiteraient à un dîner occasionnel et à veiller sur elle de temps à autres. Il était loin d'imaginer que Ziggy était prête à sortir de son cocon académique pour se lancer dans la vie sociale. Bien entendu, elle est persuadée que Will est la meilleure personne pour devenir son mentor dans son nouveau sujet d'études : sortir avec quelqu'un. 
Will accepte le défi avec une bonne dose de scepticisme et d'humour, mais il va vite se rendre compte que Ziggy n'avait besoin que de peu d'encouragements pour devenir une femme que tout homme remarque sur son passage. Bien vite, ''Ziggy'' n'est plus, mais va se transformer en l'innocente séductrice Hanna Bergstrom... la femme qui hante ses rêves, est responsable de ses humeurs et interfère même avec sa vie amoureuse sans attaches.


Mon avis:
  
" Tout ce qui est rare aux êtres rares.

Ce tome, contrairement aux deux autres m'a agréablement surpris. On ne tombe pas directement dans le cliché du plan cul, l'histoire est allé plus loin. Nos deux protagonistes se connaissent depuis longtemps. Et il y avait déjà une attirance sexuelle, mais bon...

En y repensant, dans chacun des tomes, l'homme qui est mis en avant est un parfait connard. Ils incarnent la caricature parfaite des hommes, ce qui m'exaspère. Ils sont forcément les plus beau de tout New York, âgés donc ils ont de l'expérience, ils sont riches, travaillent dans de grandes entreprises. Et bien sûr, c'est la jeune femme qui va faire chambouler le cour de l'homme, le rendant complètement stupide

Mais ce tome là m'a particulièrement plu, les deux personnages sont attachants. On les voit évoluer d'amis à plus que ça. Leur histoire est charmante, surtout avec ces deux personnages qui parlent ouvertement de tout, sans aucun tabou, ce qui les rend encore plus charismatique et qui donne cette touche d'humour. 

Même si les clichés de cette saga me font me tirer les cheveux, ces romances sont une bouffée d'air frais et parfaite pour l'été qui arrive à grand pas. Les romances ne nous prennent pas la tête, on n'a pas besoin de réfléchir. 
Bref une bonne lecture, je compte lire le dernier tome cet été, mais je ne pense pas lire les autres histoires qui continuent de raconter la vie des couples qu'on a suivit.