jeudi 23 novembre 2017

Les anges de l'abîme

Auteur: Magnus Nordin
Éditeur: Rouergue
Collection: doado noir
Pages: 341
Parution: octobre 2014
EAN: 9782812607165

Lorsque Alice fait sa rentrée au lycée de Fjärlunda, elle est tout de suite prise en main par une jeune enseignante sympa, Molly Zetterholm, qui semble très proche de certains élèves. Elle qui déménage sans cesse apprécie de ne plus être seule. Très vite, elle rejoint leur groupe secret, les Anges de l'abîme
Car, dans cette ville en apparence tranquille, chacun a ses zones d'ombres. Fausses identités, pseudos: on ne sait jamais qui se tient derrière l'écran lorsqu'on tient une conversation en ligne.


"C'est étrange, elle se souvient parfaitement de ce moment. Comme si Noa avait vraiment existé. Car elle était incapable de renoncer au sentiment de bonheur que ces trois petits mots avaient éveillé en elle: tu es belle.

Mon avis:


Lorsque j'ai vu ce roman, j'ai tout de suite su que ça allait être un bouleversement et le résumé n'explique en rien ce que ce livre cache derrière sa mystérieuse couverture.  
L'entrée dans l'histoire est déroutante, on ne sait pas qui on suit, on remonte dans le temps puis on va dans le futur pour suivre d'autres personnages, mais tout se croise. 
C'est un roman qui évoque des sujets difficiles et sensibles, âmes sensibles s'abstenir! 
Le thème abordé est le viol, les rencontres sur internet qui tournent mal, les accusés qui sortent sans avoir été en prison. Autant de choses qui nous révoltent et qui m'ont chamboulé. On ne peut sortir de cette lecture indemne.
Une grande question m'a accompagné du début à la fin de ma lecture: qui dois faire le justice? Les policiers ont du mal a arrêté les 'méchants', la justice les laisse s'échapper. Est-ce que créer un groupe pour traquer ces malades mentaux est la solution? Devons nous nous-même faire la loi pour se protéger et protéger les autres de ces personnes? N'est ce pas immoral?

Le trio qu'on va suivre principalement est attachant, on souhaite que tout s'arrange pour eux. Mais vont-ils réussir à faire les justiciers sans que tout ça dégénère? Chacun des personnages à un passé douloureux qui va avoir des conséquences sur ce que ce trio fait. On se demande tout au long si ils vont se venger.
Alice est la plus discrète du groupe, elle fait tout pour qu'on ne la remarque pas. Elle ne vit pas mais survie, c'est ce que j'ai trouvé impressionnant pour ce personnage. Alice est l'opposé de Samira qui fait un peu rebelle. Le seul personnage masculin du trio, Hannes, est resté à l'écart de l'histoire. Je trouve que même si on nous racontait son passé et sa vie, il se cachait un peu dans l'ombre de cette histoire. Molly, la 'chef' du groupe est mystérieuse, on ne sait pas ce qui se passe chez elle.

C'est un roman poignant et traumatisant, l'auteur manie parfaitement le sujet et l'action est juste sublime, on est pris dedans et on ne peut s'arrêter avant d'avoir lu le dernier mot de ce livre.

vendredi 17 novembre 2017

A comme Association tome 6, Ce qui dort dans la nuit

Auteur: Erik L'Homme
Éditeur: Gallimard Jeunesse / Rageot
Collection: Folio Junior / -
Pages: 203
Parution: 2011
EAN: 9782070642076
/!\SPOILER TOMES PRÉCÉDENTS/!\

Lorsque Jasper se décide enfin à revenir à l'Association, il trouve porte close. Entre de faux Agents qui traquent un sorcier joueur de tambour dans le métro et de vrais vampires qui organisent une fête sanglante dans un manoir de banlieue, il n'a pas le temps de s'étonner. Accompagné de son fidèle sortilège Fafnir et d'Ombe qui lui prodigue toutes sortes de conseils bizarres, Jasper mène l'enquête… Ignorant que Walter a disparu et que Mademoiselle Rose passe son temps à discuter avec un miroir, accroché dans sa cuisine ! Jasper sauve la vie de l'Agent stagiaire Nina et remonte avec elle la piste de l'étrange sorcier. Une piste semée de cadavres. Mais qui, du sorcier qui a pris Walter en chasse ou de la troublante Nina, risque le plus de causer sa perte ?


Mon avis:

"On a souvent le sentiment qu'on ne peut pas mourir. Parce qu'on imagine que la mort nous attend loin devant, tout au bout. Au bout de quoi?

Ce sixième tome m'a énormément plu, on en découvre de plus en plus en peu de pages. Et avec une fin pareille on à hâte de la suite. Dans le cinquième tome, Jasper est hanté par Ombe et il peut l'entendre, on essaye en même temps que lui de comprendre ce qui se passe et j'ai quelques suppositions...

Enfin! On ne tourne pas autour du pot pour commencer l'action! Dans ce tome on est directement plongé dans les aventures de Jasper, qui, pour la première fois, se retrouve vraiment seul. Personne n'est là pour l'aider, personne ne lui répond. Un nouveau personnage apparaît dans le tableau des 'méchants', et tout ce que l'on savait jusque là est remis en question. On nage un peu dans l'eau trouble et on se pose des questions: qui dirige ce qui se passe? Qui veut la mort des Agents?
La saga prend un tournant qui ma plaît beaucoup et j'ai hâte d'en savoir plus sur tout ça et savoir comment ça va se terminer.

Je suis encore plus joie car Jasper évolue, il n'est plus le jeune garçon qui agit sans réfléchir avec ses blagues et son narcissisme. Comme si la mort d'Ombe, où peut-être le fait qu'il l'entend l'avait fait mûrir. J'ai l'impression qu'il se rend enfin compte de ce qui se passe avec tous ses massacres...
En plus on entre dans le monde de ses rêves, qui sont assez étranges, on ne sait pas si c'est vrai, prémonitoire mais ses rêves révèlent un côté obscur.

Le seul point négatif qui m'a fait lever les yeux au ciel est la romance. Je trouve qu'elle n'a pas lieu d'être, c'est mal amené et ça n'a aucun sens. Cette romance n'était pas très présente alors ça passe, j'espère juste qu'elle s'éteindra un peu par la suite.

jeudi 16 novembre 2017

Charlie et la Chocolaterie

Auteur: Roald Dahl
Éditeur: Gallimard Jeunesse
Collection: Folio Junior
Pages: 195
Parution: 1997
EAN: 9782070513338

Le métier de visseur de capuchons de tubes de dentifrice ne permettait pas à Mr Bucket de subvenir aux besoins de sa nombreuse famille: Mrs Bucket son épouse, grand-maman Joséphine, grand-papa Joe, grand-papa Georges et grand-maman Georgina. Sans oublier le petit Charlie dont le rêve le plus fou était de manger du chocolat! Aussi, quelle ne fut pas l'émotion du jeune garçon en apprenant que Willy Wonka invitait cinq enfants à visiter sa merveilleuse chocolaterie, la plus célèbre du monde entier. Les cinq enfants qui découvriraient un ticket d'or caché dans cinq bâtons de chocolat...

Mon avis:

"En effet, renifla grand-mère Georgina. Et, aussi sûr que je mangerais de la soupe aux choux demain soir, ce ticket ira encore à une vilaine petite brute qui ne le mérite pas.

Après avoir vu le film mainte et mainte fois je commençais à connaître les dialogues par cœur. Et après toutes ces années je me décide enfin de lire cette histoire. C'est une de ces lectures toutes douces et toutes mignonnes parfaites pour l'hiver. Je trouve en plus que cette histoire est parfaite pour les fêtes de fin d'année avec cette magie et ces miracles.

On est plongé dans une ambiance familiale qui nous donne cet aspect cocooning, même si avant d'entrer dans la chocolaterie tout est sombre et froid. Et dès que l'on entre dedans, tout devient joyeux, coloré et éblouissant. Le livre est beaucoup plus chaleureux que le film.

Willy Wonka est génial avec toutes ses idées farfelues, son caractère joyeux et moqueur nous font bien rire. J'ai l'impression que chacun des autres enfants représentaient un péché, Augustus la gourmandise, Veruca l'envie, Violette l'orgueil et Mike la paresse. Mais Charlie représente tout le contraire, et nous prouve qu'il suffit de pas grand chose pour être heureux.

jeudi 9 novembre 2017

L'épouvanteur tome 1, L'apprenti épouvanteur

Auteur: Joseph Delaney
Éditeur: Bayard Jeunesse
Collection: -
Pages: 276
Parution: 2005
EAN: 9782747017107

Thomas Ward, le septième fils d'un septième fils, devient l'apprenti de l'épouvanteur du compté. Son maître est très exigeant. Thomas doit apprendre à tenir les spectres à distance, à entraver les gobelins, à empêcher les sorcières de nuire...
Cependant il libère involontairement Mère Malkin, la sorcière la plus maléfique qui soit et l'horreur commence...




Mon avis:

" Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu'un le fasse. Il faut que quelqu'un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable.

J'ai les trois premiers tomes de cette saga dans ma bibliothèque, mais j'avais déjà lu les deux premiers tomes et il faut dire que je n'en avais aucun souvenirs et aucune envie de replonger dans ce monde. Mais j'avais quand même le désir de redécouvrir ce monde car je les avais apprécié. *J'espère que vous suivez ce que je raconte*. Alors dans cette période d'automne et du Pumpkin Autumn Challenge c'était parfait pour les ressortir.

Dès le début du roman on plonge dans cette ambiance mythique et frissonnante. On suit Thomas âgé de treize ans qui va suivre une formation pour devenir un épouvanteur. Attention, il n'y a rien de normal dans cette formation entre apprendre les différents types de sorcières, apprendre à capturer et emprisonner des gobelins, devoir se défendre face à d'horribles situations on se trouve loin de ce qui est rassurant. On est embarqué dans la magie et également dans la mystériosité de ce roman. On demande à en savoir plus, à en connaître plus de ce monde, de ces créatures et de ces personnages. Que nous cache l'épouvanteur?
La fin de l'histoire nous laisse en suspens, que va-t-il se passer? Que vont devenir les personnages?

En parlant des personnages, je trouve qu'ils ne sont pas assez attachants, ils manquent d'originalités. Ils ne m'ont pas vraiment plus, Thomas est niais et ne sait pas vraiment prendre des choix, mais c'est un enfant qui n'a que treize ans donc il ne faut pas lui en vouloir. J'ai hâte de voir son évolution à travers les tomes!
Son maître est intéressant, on en sait peu et on aimerait le découvrir un peu plus sur lui, son passé. Il a quelque chose de mystérieux, de sombre qui nous donne envie d'en apprendre plus.

Cette lecture m'a laissé mitigé, l'histoire et le monde est splendide et magique alors que le personnage principal ne m'a pas convaincu. On verra ce que ça donne dans les prochains tomes car que je compte bien continuer cette saga!

mardi 31 octobre 2017

Tarte au potimarron

Voilà, on est en automne depuis le 22 septembre et en ce moment les températures baissent, le temps est gris... Quoi de mieux que de rester au chaud à côté de la cheminée avec un bon bouquin et de quoi manger pour accompagner sa lecture?

J'ai découvert cette recette il y a peu de temps et elle est exquise! A nous couper le souffle! Et son odeur, olàlà, rien que d'y penser je suis en train de fondre!
Il était de mon devoir de vous en faire part surtout en cette saison et en ce jour de Halloween. Je me suis sentie comme une sorcière préparant une potion, ou un breuvage dangereux, c'était magique! 






Ingrédients à mettre dans le chaudron:

1 potimarron (environ 1,5kg)
1 pâte brisée ou sablée
150g de sucre
3 cuillères à soupe de maïzena (farine de blé marche aussi très bien)
15cl de lait
2 œufs
1 cuillère à café de cannelle

Procédure de la potion:


  1. Étaler la pâte dans un moule à tarte, puis piquer la à l'aide d'une fourchette. Réservez au frais en préparant la suite.
  2. Préchauffez le four à 180°C. Faire bouillir 2 litres d'eau.
  3. Pendant ce temps, préparer le potimarron (épépiner, enlever la peau et couper en morceaux). Faire cuire les morceaux dans l'eau chaude pendant 25 minutes, il faut que les morceaux deviennent moelleux.
  4. Égoutter les morceaux, puis les écraser en purée (avec une fourchette ou au mixeur).
  5. Dans un saladier, battre le sucre et les œufs jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez la maïzena, puis le lait et la cannelle, et enfin, incorporez délicatement la purée à ce mélange.
  6. Versez la préparation sur la pâte et enfournez la au four pendant 40 minutes
  7. Vous pouvez ensuite la saupoudrer de noix, cannelle, sucre glace, chantilly... Faites selon vos goûts et dégustez!
 

dimanche 29 octobre 2017

Northanger Abbey

Auteur: Jane Austen
Éditeur: Milady
Collection: Romance - Romantique
Pages: 288
Parution: 20 janvier 2016
EAN: 9782811216313

À dix-sept ans, Catherine Morland est férue de romans gothiques. Lors d'un voyage à Bath, elle fait la rencontre de Henry Tilney et de sa famille qui l'invitent à séjourner dans leur mystérieux manoir. L'imagination débordante de la jeune fille va la mener au-delà de ses rêves en la guidant vers l'âge adulte et l'amour...





Mon avis:

"[Dans un roman] se manifestent les plus grands talents de l'esprit, où sont transmis au monde, dans un langage choisi, la connaissance la plus complète de la nature humaine, la peinture la plus juste de sa diversité, les traits les plus vifs d'esprit et d'humour.

Le premier Jane Austen que j'ai lu fut Orgueil et Préjugés que j'avais beaucoup aimé. C'est avec plaisir que je poursuis ces écrits et en plus, celui là est parfait pour la saison. Je l'ai tout autant aimé.

L'histoire est déjà toute écrite, on connait la fin avant de l'avoir commencé, mais on ne sait pas comment toute cette trame va se mettre en place. Et après 50 pages de longueurs qui ne nous amenait à rien, l'histoire commence vraiment et je n'ai pas pu la lâcher.
Dans ce roman on découvre de nouveaux paysages d'Angleterre comme Bath et l'Abbaye de Northanger où on y fait un séjour.
Le décor est parfait, l'ambiance a cette touche de festivité la journée et de mystère la nuit.

Les personnages abordent tous un aspect différent, les Thorpes représentent l'orgueil, la vanité et l'égoïsme et sont tout à fait détestable dès la première page; les Tilney sont doux, charmants, ils nous font fondre devant tant de tendresse; et quant à Catherine, elle incarne la gentillesse et la bonté avec un grand cœur.
On comprend directement que la romance va tourner autour de Tilney et Catherine. Cette histoire qui n'a pas beaucoup de rebondissement m'a été fortement agréable.

Mais le résumé de cette édition m'a déçu, il en révèle trop et pas assez: il résume la deuxième partie de l'histoire qui est la fin et oublie tout ce qui se passe avant à Bath. Je suis donc heureuse de m'être seulement fiée à l'auteure et non au résumé.

jeudi 26 octobre 2017

The Curious Incident of the Dog in the Night-Time

Auteur: Mark Haddon
Éditeur: Vintage
Collection: -
Pages: 224
Parution: 2004
EAN: 9780099470434

Il a 15 ans et s'appelle Christopher Boone. Il excelle en mathématiques et adore Sherlock Holmes. Il aime les diagrammes, les listes, la vérité. Il ne supporte pas qu'on le touche. Pour lui, 4 voitures rouges à la file sont synonymes de Bonne Journée; 3 voitures rouges : d'une Assez Bonne Journée ; 5 voitures rouges : d'une Super Bonne Journée. Il est autiste et porte en lui une part de génie. Quand un jour, Christophe apprend que Wellington, le caniche de sa voisine, a été assassiné, il décide de mener l'enquête qui va lui permettre d'arracher au passé l'énigme de sa propre histoire. Et de nous la raconter...


Mon avis

"And that makes you seem very small, and if you have difficult things in your life it is nice to think that they are what is called negligible which means that they are so small you don't have to take them into account when you are calculating something.

Cette deuxième lecture pour les cours a été très intéressante, je m'attendais à tout sauf à ça. Le titre de ce livre me disait quelque chose puisqu'à un salon du livre j'avais reçu le jeu de cartes de ce livre.
Si vous décider de vous lancer dans une lecture en VO anglaise, je vous conseille fortement celui là, le vocabulaire est simple, l'histoire aussi.

On est plongé dans l'histoire dès le premier chapitre lorsqu'on nous dit qu'un chien a été tué et que Christophe va mener l'enquête pour savoir qui l'a tué. Ce qui est étrange, et qu'on remarque dès la première page c'est que, pour un livre pour les jeunes le vocabulaire est très violent, cru et déroutant. Par exemple lorsque Christophe nous décrit le cadavre du chien, il a l'air détaché de tout ça, de l'horreur de ce qu'il voit. Il a une vision d'un enfant très jeune, ce qui nous explique sa maladie.
Il y a, en quelque sorte, deux enquêtes différentes que fait le lecteur: on enquête avec Christophe sur le meurtre, mais à la même occasion on enquête également sur lui, sa vie, ce qui se passe dans sa tête... Et plus on en apprend au fur et à mesure des pages, plus notre petit cœur se brise. A certains moments j'éprouvais de la peine pour cette histoire.

Christophe est un personnage qui nous intrigue, sûrement du à sa maladie et à sa façon de raconter ce qu'il vit. C'est un personnage étrange qui est attachant, il vit dans sa bulle, décalé du monde qui l'entoure car il n'arrive pas à le comprendre. C'est intéressant de le découvrir car on en apprend aussi sur cette maladie.

La structure de ce livre est assez perturbante. Déjà les noms des chapitres ne sont pas dans l'ordre que l'on a l'habitude, et ça va être nous être expliqué dans le roman qu'écrit Christophe. Il y a aussi deux différents types de récits, celui où on suit le protagoniste dans l'enquête du crime mais d'une autre part il nous raconte aussi sa vie, ce qui se passe chez lui et du coup ce roman devient de plus en plus une enquête sur Christopher en même temps que l'enquête sur le meurtre du chien.
J'ai parfois décroché et sauté des passages, le personnage parle énormément de mathématiques, il aime ça et nous en fait part. C'est vrai que parfois ça m'intéressait, mais sinon je n'arrivait pas à le lire et ça m'embrouillait le cerveau.